Des approches multilatérales pour des défis climatiques globaux

ProClim Flash 69

Au vu des défis climatiques auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui, tous les pays doivent prendre des mesures en vue d’un développement durable. Celles-ci impliquent d’une part la réduction des émissions de gaz à effet de serre (atténuation) et d’autre part l’adaptation aux répercussions du changement climatique.

Des approches multilatérales pour des défis climatiques globaux
Immagine: ProClim

Pour y arriver, une volonté politique et des conditions-cadres appropriées ainsi que des connaissances, technologies et moyens financiers sont nécessaires. Mais puisque les effets néfastes du changement climatique dépassent nos frontières, des solutions à l’échelle des Etats ne suffisent pas. Ainsi, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (Convention sur le climat), adoptée en 1992, vise une réponse concertée de la communauté internationale. Les Etats membres s’engagent à prendre des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre en fonction de leurs responsabilités et de leurs capacités respectives.

Dans le cadre de cette convention, les pays industrialisés ont décidé en 2010 de verser collectivement 100 milliards de dollars (provenant de sources de financement publiques et privées) par an à partir de 2020 aux pays en développement pour leurs mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation au changement climatique. Une partie de ces 100 milliards de dollars sera répartie via des grands fonds multilatéraux – déjà en fonction aujourd’hui – auxquels la Suisse apporte une contribution financière. Il s’agit du Fonds vert pour le climat (Green Climate Fund GCF), du Fonds pour l’environnement mondial (Global Environment Facility GEF) ainsi que du Fonds d’adaptation au changement climatique (Adaptation Fund). En outre, la Suisse, notamment au travers de représentants de la Direction du développement et de la coopération (DDC), prend part aux négociations multilatérales au sein de la Convention sur le climat pour notamment assurer la considération des besoins spécifiques des pays défavorisés, qui sont particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique.

Contact: Antonia Sutter, gpcce@deza.admin.ch

Categorie

  • Eventi estremi
  • Sviluppo

Contatto

Direzione dello sviluppo e della cooperazione (DSC)
Direktionsstab
Freiburgstrasse 130
3003 Bern

E-mail

Tedesco, Francese